Quel visa ?

Avoir envie de partir vivre à l’étranger, d’aller découvrir la vie ailleurs … c’est une chose … et y arriver … en est une autre !  Comment faire ? Par quels moyens y arriver ?

Quelques heures de recherches sur le net, nous ont vite permis de lister les principaux visas qui permettent de partir vivre  aux USA. Les visas L, E, K, J, … et la carte verte bien sûr ! Il existe pour cette dernière un tirage au sort qui a lieu chaque année, il s’agit de la Green Card Lotery. L’ouverture des inscriptions est pour bientôt d’ailleurs, pour ceux qui souhaiteraient tenter leur chance.  Nous y participons depuis quelques années ! … sans succès !  😉

Nous avons vite eut une petite idée du visa qui nous correspondrait, ce qui nous a été confirmé lors de notre premier rendez-vous avec notre avocat.

Image Web
Image Web

Le visa E2 est un investisseur non-immigrant, c’est à dire qu’il faut donc investir un certain montant dans une entreprise, sur le sol américain. Avec ce visa, le conjoint peut faire une demande pour une autorisation de travail, un « work permit » ( ce qui n’est pas le cas pour tous les visas !) et les enfants peuvent donc être scolarisés. Pour cela, nous nous sommes adressés à un avocat spécialisé auprès des services de l’immigration, qui nous a conseillé pour notre projet. Il y a certaines exigences pour que l’entreprise en question soit éligible à ce visa. Notamment des employés « américains », des revenus qui doivent être suffisant pour subvenir au besoin de la famille, et de payer des impôts, etc … C’est le visa qui nous permettrait donc de nous installer aux états-unis avec toute la famille, ceci pour une durée variable (maximum 5 ans), et renouvelable (si l’entreprise respecte bien toutes les exigences liées au visa !!!). Cette durée étant à la discrétion du service de l’immigration, et le renouvellement à la date d’échéance.

Avant donc la préparation, et le dépôt du dossier « complet » au service d’immigration, il y a donc des mois et des mois de recherches du dit business et encore des mois pour les démarches qui suivent, pour arriver jusqu’à l’acquisition de ce business. 😞

Je commencerai au moment où nous pensons avoir enfin trouvé le fameux business ! L’objet du précieux « sésame » certes, mais surtout ce nouveau projet pro qui va déterminer notre future vie.  Ce projet dans lequel on se projette à 100%. Ce projet dans lequel JE me projette parfaitement ! 👍

Pour trouver un business à vendre, il faut s’adresser à un Broker qui en fonction de vos exigences et de votre budget, vous propose des « établissements à vendre » qu’il a dans son listing. Nous en avons consultés plusieurs, dans différentes régions de la Floride, avec des propositions plus ou moins … attirantes ! (… qui étaient pourtant éligibles au visa ! )

Bref, je ne développerai pas davantage ces recherches là … bien qu’elles furent tout de même très utiles et nécessaires à la compréhension du système américain, et toujours très enrichissantes sur différents points.

Une fois que vous êtes d’accord sur le projet en question (Monsieur ET Madame ! Madame est hyper méga motivée ... 😉 ),  vous faites donc part de votre intention de vous porter acquéreur via le Broker, et une fois cette proposition accepter  par le vendeur ou plutôt l’avocat du vendeur (YES, WE GOT IT ! ✨ ), s’en suit encore un nombre incalculable d’étapes (ARGHHH OK, … NOT YET ! 😬 ), et de documents à remplir dont j’ai un peu perdu le fil aujourd’hui …

Pour faire ultra rapide, notre avocat d’affaire (un second avocat, chacun sa spécialité !) étudie le dossier (sur la base d’un premier contrat de vente), puis c’est le tour du comptable, qui étudie la situation financière de l’établissement et donne son avis. Suite à quoi, après le versement d’un acompte,  sera établi un nouveau contrat de vente (le dernier !). N’oublions pas que tout au long de cette période, chacun peut mettre fin à la transaction… 🙄

L’étape suivante étant le « closing« , donc vient le moment du paiement qui se fera sur un « escrow account » comprenez  un compte séquestre ! La transaction finale se fera dès l’obtention du visa. En attendant, tout est suspendu …

Oui, car tout ça est valable … si nous obtenons le visa.

Sinon, on passe au plan B. Il faut toujours un plan B ! On en a un … mais là, ça ne sera pas la joie. 😱😱😱 Je vous le dis !

Donc vous avez bien suivi ? … un avocat d’immigration, un broker, un avocat d’affaire, un comptable … et AUSSI un plan B !

Voilà en résumé, le déroulement de ces derniers mois  … Bon, On a pas l’impression comme ça, mais on avance … si si … DONC TOUT VA BIEN ! … TOUT VA BIEN !  😦

Waiting  ….

Nath

Publicités

8 réflexions sur “Quel visa ?

  1. Oui, le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons bien eut le temps d’y réfléchir et de nous préparer … Malgré ça, il y a toujours des surprises, des imprévus !
    Il faut une bonne dose de patience !

    J'aime

  2. Whoua! Quelles démarches incroyables à faire! Vous ne partez vraiment pas sur un coup de tête. Je ne pensais pas qu’il fallait passer par un avocat pour obtenir certains types de visas. Pour le moment, je ne souhaite partir aux E-U que pour un voyage d’agrément avec mon mari, mais s’il nous venait l’idée de s’y installer quelques temps, je lirais chaque ligne de ton blog pour être sûre de la marche à suivre. Bon courage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s